Futur

Et si nous pouvions changer notre destiné à travers la pensée ?

Denis RICHARD

Sonart

Tout semble converger vers le futur, mais comment l’influencer, alors qu’il semble déjà écrit, déjà déroulé et programmé, tel un passé qui referait surface.

Comment choisir alors son futur, son meilleur futur, celui qui nous permettra la meilleure expérience, pour nous même mais aussi pour l’ensemble de l’humanité…

Les nouvelles convergences scientifiques en la matière font formelles et prouvées, même si pas encore reconnues des établissements…Nous sommes en quelques sorte tous reliés dans l’univers ! cela fait penser à une myriade de films…

La connexion la vraie, la naturelle celle qui émane du soi, celle qui permet de ce connecter au moi et aux autres, mais surtout à cette intelligence que l’on pourrait nommée Conscience.

A travers les expériences humaines, ceux qui ont réussi a vivre une existence différente de celle qui leur été tracée ont souvent fait de multiples tentatives, connues l’échec, puis ont persévérer jusqu’a finalement atteindre leur meilleur futur potentiel.

Comment libérer sont potentiel et influer sur son futur pour que le meilleur futur ce manifeste ?

Il existe de multiples réponses, qui reposent sur des calculs scientifiques, effectués par des scientifiques éminents, qui ont toutefois ce point commun de penser un peu différemment, d’avoir une vision large, d’oser mélanger les sciences et les connaissances…en dehors des étiquettes et des boites qui servent à les ranger.

Pourquoi c’est si difficile finalement d’atteindre ce plein potentiel, certain aiment dire « la meilleur version de soi même » et d’atteindre ce futur optimisée.

Le conditionnement semble être une des réponses, le conditionnement mental qui est la somme de tous les programmes que nous avons mentalement ingérer, cela va du cours scolaire au film de cinéma, en passant par le programme de la télé…

Commencer par ce libérer des conditionnements, devient déjà un acte libérateur qui permettrait de ce reconnecter au soi, au courant de la pensée libre et créatrice qui pourrait émaner de la Conscience.

Ce référer à un programme connu en ce basant uniquement sur sont aptitude mentale revient a réagir de façon prévisible face à une situation, face à un choix et du coup à un futur prédéfinit sur lequel nous aurions aucune influence.

La notion de choix prend tout son sens, puisque c’est les choix qui déterminent finalement ce qui nous allons faire dans les minutes qui suivent et dans la journée…C’est mêmes choix du présent qui vont influer sur notre futur.

Cet article est très largement inspiré de la dernière conférence de Phillipe Guillement, un scientifique qui a en partie dédié sa vie à la recherche et au développement de l’intelligence artificielle et qui finalement mise plus sur l’intelligence naturelle, soit la conscience. Qui croit plus en l’avenir du naturel que de l’artificiel… Et voit déjà la vague du transhumanisme comme un futur qui est déjà passé, disons qui n’a pas pu aboutir…

La conscience, ce mot résonne comme la conversion des sciences qui sont reliées les unes aux autres, cette notion d’unité, d’appartenance à un tout qui nous dépasse et qui s’entant de la matière jusqu’aux multiples dimensions.

Comment permettre au programme de son meilleur futur de s’activer, suffirait t’il d’y penser, de le visualiser pour qu’il ce matérialise réellement ?

Phillipe Guillement étudie depuis de nombreuses années la notion de libre arbitre, puisque ce futur en devenir est déjà pré-écrit comment influer dessus et avons nous finalement encore notre libre arbitre dans le champs des conditionnements de masse dans le quel nous baignions ?

Nous vous invitons a trouver peut-être des réponses dans cette conférence de Phillipe Guillement 

Étiquettes : , , , , ,

Leave a Comment

Tu aimes ce site, alors partage le lien avec tes amis !!
PageLines